×

COVID-19 : maintenir les activités courantes et évoluer en temps de crise – Partie 1

  • Par Infos Domino
  • juin 23, 2020
  • Digital Printing
  • Généralités
Plus d'informations

En seulement quelques mois, la pandémie de COVID-19 a complètement transformé l'économie mondiale, donnant naissance à une nouvelle, bien que temporaire, « normalité » pour les entreprises et les populations du monde entier. 

Selon un rapport publié récemment par Business Insider, un tiers de la population mondiale est actuellement confinée, d'une manière ou d'une autre, et les mouvements des personnes sont activement restreints par les autorités publiques locales et nationales.[i] Dans de nombreux pays, les écoles, les bureaux, les magasins, les théâtres, les bars, les boîtes de nuit et les restaurants ont été obligés de fermer leurs portes afin de contrôler la propagation du virus et d'éviter que les systèmes de santé ne se retrouvent submergés.

Le caractère soudain de l'application des mesures de confinement a constitué un choc pour les marchés internationaux. Des secteurs entiers ont dû cesser toute activité, entraînant une transformation radicale des modes de consommation, tandis que les populations ont dû s'habituer à passer plus de temps à domicile. Ces dernières semaines, certaines entreprises affectées ont rapidement adapté leurs processus de production pour répondre aux besoins urgents des populations, notamment en accélérant la production de produits alimentaires de première nécessité, ou bien en réorientant leurs processus pour répondre à la demande croissante des services à domicile.

Dans ce blog, nous allons voir comment différents secteurs gèrent la crise et comment Domino vient en aide à ses clients pour leur permettre de s'adapter à la nouvelle « normalité ».

Agroalimentaire - Boisson

La pandémie de COVID-19 a eu un énorme impact sur les marchés agroalimentaires du monde entier. Début mars, lorsque le virus a été qualifié pour la première fois de « pandémie » par l'OMS, les consommateurs du monde entier, y compris en Europe et aux États-Unis, ont réagi à la possibilité d'une quarantaine par des achats massifs de produits alimentaires et de produits de base, ce qui a exercé une pression considérable sur les supermarchés et les producteurs du secteur agroalimentaire. 

À l'échelle mondiale, la demande concernant les produits de consommation emballés a explosé pour atteindre des niveaux inédits en mars : on a observé une hausse de 10,9 % en Italie, 9 % en France, 8,2 % au Royaume-Uni et 9,5 % aux États-Unis.[ii]Quelques mois plus tard, les chaînes logistiques alimentaires sont en train de s'adapter progressivement à la nouvelle normalité. Malgré une chute des ventes initiale, la demande a continué à augmenter car les gens ont été obligés de prendre leurs repas à la maison. Au Royaume-Uni, on estime qu'environ 500 millions de repas supplémentaires par semaine ont été consommés à domicile pendant la période de confinement.[iii]

Personne chargeant ses courses

Certains articles semblent plus populaires que d'autres. Au Royaume-Uni, mais aussi en France et dans de nombreux pays d'Europe, les supermarchés et les grossistes ont eu du mal à tenir le rythme de la demande de farine. Et cela n'est pas dû à une pénurie de matière première. La majeure partie de la farine produite est conditionnée dans des conteneurs souples destinés à la vente en gros aux restaurateurs et aux boulangeries. En réaction à la hausse de la demande, de nombreuses minoteries ont accéléré leur production pour tenter d'honorer les commandes de contenants plus petits, tandis que certains distributeurs, y compris Morrisons producteur britannique, ont commencé à transvaser de la farine boulangère dans des contenants plus petits afin de les vendre en magasin.

Tandis que les supermarchés et les grossistes sont sous pression pour approvisionner les magasins, d'autres producteurs agroalimentaires subissent un tout autre effet de la pandémie, notamment ceux dont les modèles commerciaux reposent entièrement sur l'approvisionnement des bureaux, des écoles, des restaurants, des bars et des cafés. Durant les premières semaines du confinement, les agriculteurs européens et américains ont été obligés de détruire des tonnes de légumes frais, d'oeufs et de produits laitiers impossibles à vendre, en raison de la chute soudaine et durable de toutes ces activités. 

Food providers are nothing if not resilient, though, and so to make up for the loss in business, and take the pressure off supermarkets, several providers have decided to switch to direct-to-home orders – with some farms and producers providing home delivery services, or teaming up with restaurants to form temporary supermarkets. 

Mais les fournisseurs de produits alimentaires sont résilients. Pour compenser cette perte d'activité, et pour alléger la pression subie par les supermarchés, plusieurs fournisseurs ont décidé d'opter pour un modèle de vente directe avec livraison à domicile. Certaines exploitations ont mis en place des services de livraison à domicile tandis que d'autres ont fait équipe avec des restaurants en vue de créer des supermarchés temporaires. 

Au Royaume-Uni, Detox Kitchen, une société londonienne proposant un service traiteur et un service de livraison de denrées alimentaires, s'est associée avec son fournisseur pour produire et distribuer des colis de produits alimentaires, tandis que la chaîne de restauration rapide Leon a transformé 65 de ses restaurants britanniques en supermarchés temporaires pour vendre des repas préparés réfrigérés. Parallèlement, aux États-Unis, Denny's, une chaîne de restaurants très appréciée des familles, s'est mise à vendre des produits alimentaires de base dans 30 restaurants situés dans l'Oregon et en Californie. 

Bien entendu, lorsqu'on change de canaux de production, le codage et l'étiquetage des produits et des emballages constituent une étape essentielle qu'il ne faut pas négliger. Les fournisseurs de nouveaux services doivent s'assurer que les produits sont conformes aux règlementations nationales et industrielles en imprimant des codes de lot, de date et de traçabilité adéquats sur leurs produits et leurs emballages. 

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, Domino a constaté à l'échelle mondiale une forte hausse de la demande d'équipements d'impression, d'encres, de consommables, de pièces de rechange et d'assistance technique de la part des fabricants de secteurs essentiels. C'est notamment le cas des producteurs du secteur agroalimentaire, qui travaillent dur pour garantir un flux constant de produits essentiels en ces temps difficiles.

Personne chargeant ses courses à l'arrière de sa voiture
« Notre principal enjeu était de maintenir les chaînes logistiques en mouvement et d'assurer la continuité de notre service envers les clients de secteurs clés, en continuant à leur fournir les services et l'assistance dont ils avaient besoin pour fabriquer des produits de base pendant la crise », Rachel Hurst, Chief Operating Officer chez Domino

Domino a su exploiter sa position en tant que fournisseur mondial d'équipements et de matériel d'impression pour continuer à approvisionner les secteurs clés à travers le monde. En réorientant la production de marchandises et l'approvisionnement des matières premières vers d'autres régions, Domino a pu surmonter les restrictions pesant sur les mouvements de marchandises entre les pays afin de mieux desservir les marchés locaux.

Cela concerne non seulement la production d'imprimantes et de composants matériels, mais aussi les encres et les fluides nécessaires au fonctionnement des imprimantes, et donc des lignes de production. Domino a la chance de disposer d'un réseau d'usines de production d'encres réparties dans plusieurs régions du monde, notamment aux États-Unis et en Chine. Et l'entreprise a récemment ouvert un grand centre de production à Liverpool, au Royaume-Uni.

« La continuité de notre production d'encres et de fluides est vraiment essentielle pour nos clients », affirme Pete Weaver, Group Fluids Operations Director chez Domino. « Sans encre, nos clients ne peuvent pas continuer à produire. C'est pourquoi nous avons fait tout le nécessaire pour minimiser les perturbations subies par la chaîne logistique de fluides. »

« Nous avons commencé à utiliser nos capacités de production de fluides en Chine pour mieux desservir les marchés de la zone Asie-Pacifique et pour soulager un peu l'équipe de Liverpool », explique Pete. « Et notre équipe Approvisionnement a travaillé d'arrache-pied pour assurer l'approvisionnement en matières premières, en trouvant des solutions alternatives si nécessaire, afin de garantir la continuité de la production dans nos usines du monde entier ».

Les producteurs du secteur agroalimentaire ne sont pas les seuls à devoir s'adapter à la transformation inédite de la demande. De nombreuses entreprises d'autres secteurs, y compris l'hôtellerie et la restauration, sont également obligés de repenser leurs modèles commerciaux. Dans la section suivante, nous allons voir comment certains restaurants font face à la pandémie, et comment les partenaires de Domino Digital Printing leur viennent en aide. 

INFORMATIONS CONNEXES : En ces temps de crise, Domino soutient les secteurs vitaux

Restauration

Dans le monde entier, les restaurants et les autres professionnels de la restauration ont été contraints de cesser temporairement leur activité. Pour de nombreuses marques reconnues, il n'y a pas eu d'impact majeur. Les grandes chaînes internationales telles que Shake Shack, Burger King et Nando's poursuivent leur activité et proposent des services de vente à emporter et de livraison à domicile, que ce soit sur site ou via des plateformes de commande en ligne comme Deliveroo, DoorDash ou Uber Eats. 

En revanche, pour d'autres restaurateurs qui, jusqu'à maintenant, ne proposaient pas de services de livraison à domicile ni de vente à emporter, la fermeture des restaurants a été un véritable coup de massue. Pourtant, puisque les gens mangent plus souvent à la maison, la demande n'a jamais été aussi forte dans le segment de la livraison à domicile. Ces dernières semaines, on a pu constater une augmentation du nombre de restaurateurs ayant choisi de modifier leurs modèles commerciaux pour proposer des services de vente à emporter et de livraison à domicile, et ce pour la première fois.

Au Royaume-Uni, Crown Labels Mfg Co Ltd, un fabricant d'étiquettes autocollantes basé à Rotherham, a enregistré une hausse des demandes urgentes d'étiquettes durant les semaines qui ont suivi l'annonce du confinement par le gouvernement. De nombreuses entreprises ont passé des commandes devant être honorées en seulement 24 à 48 heures. Cette entreprise a reçu, entre autres, plusieurs commandes portant sur des étiquettes de marque pré-imprimées de qualité supérieure destinées aux emballages alimentaires à emporter, émanant de restaurants locaux qui jusqu'alors se contentaient d'accueillir les clients dans leurs locaux. 

Personne effectuant des livraisons
« Puisque les restaurants ont dû fermer leurs portes au public, plusieurs acteurs du secteur de la restauration ont commencé à proposer des services de vente à emporter et de livraison à domicile pour maintenir leur activité malgré les restrictions, et pour répondre à la demande locale » Tom Hardy, Directeur Général de Crown Labels

Ce challenge n'est pas propre au secteur de la restauration. Récemment, Crown Labels a également reçu une commande urgente de la part de City Grab, une nouvelle branche de Sheffield City Taxis, une compagnie de taxis qui a transformé son activité pour passer du transport de personnes au transport de plats et de produits à emporter, livrés directement des magasins locaux aux domiciles des clients. Crown Labels a eu pour mission de produire des étiquettes afin d'aider City Grab à promouvoir sa marque sur les emballages. Une demande qui a été traitée en seulement 24 heures grâce à la N610i, la presse numérique pour étiquettes jet d'encre UV 6 couleurs de Domino. 

En Chine, où la propagation du virus est désormais sous contrôle, de nombreux bureaux et écoles commencent à rouvrir, après avoir mis en place des mesures spéciales pour limiter les risques d'infection. Dans bon nombre de ces établissements, les services de restauration sur site comme les cantines et les cafétérias restent fermés. Seuls des repas pré-emballés sont proposés pour limiter les interactions.

À Xiamen, Xiamen Gulong Food co. LTD (Gulong), un producteur alimentaire public client de Domino, a mis en place un système de production et de distribution de pointe, dénommé « lunch 4.0 », pour fournir des repas personnalisés aux écoliers locaux. Les données concernant les préférences alimentaires de chaque enfant sont collectées par l'école et directement transmises à Gulong Food afin de produire des repas personnalisés. En amont, les données sont connectées à un système de codage automatisé exploité par Beijing Jiahua, qui transmet les données directement à une imprimante à jet d'encre continu Domino Ax350i pour obtenir un codage personnalisé.

Chaque carton-repas est codé avec des informations telles que le nom de l'école, le type de repas, le numéro de classe et le nom de l'élève, ainsi que la date d'expiration et le numéro de lot. Les repas personnalisés sont ensuite livrés directement à chaque école via des navettes exploitées par Gulong Food. L'ensemble du processus est flexible et efficace. Un traitement automatisé a été mis en place pour limiter les interactions manuelles, réduire les contacts humains et minimiser les risques d'infection.

Les populations s'adaptent de plus en plus à la vie en confinement. Les acteurs du secteur de la restauration ne sont pas les seuls à devoir s'adapter à la transformation radicale de la demande. Le commerce en ligne, et notamment les ventes de fournisseurs en ligne comme Amazon, ont connu une forte hausse ces derniers mois.

Comment les commerçants en ligne s'adaptent à cette hausse de la demande.

 

Ecommerce

Le commerce en ligne, commerce électronique, ou e-commerce, est un autre secteur qui a connu un changement radical de la demande durant la pandémie de COVID-19. En Europe et aux États-Unis, lorsque les mesures de confinement ont été prises, le comportement des consommateurs a changé, car ils ont été amenés à passer plus de temps à la maison. 

« Aux États-Unis, nous avons observé une hausse des demandes des clients due à la situation actuelle », affirme Gary Peterson, Responsable de compte Variable Data Solutions pour Domino Digital Printing. « Alors que de nombreuses entreprises ont été forcées de suspendre leurs investissements, plusieurs secteurs ont enregistré une hausse spectaculaire de la demande. C'est notamment le cas du commerce en ligne. »

En mars 2020, les gants à usage unique et les machines à pain sont passés en tête de liste des 100 produits en hausse dans le secteur du commerce en ligne aux États-Unis, enregistrant respectivement une hausse des ventes de 670 % et de 652 %. D'autres articles « incontournables » en période de confinement, comme les équipements de musculation, les ordinateurs, les kits de loisirs créatifs, les teintures pour cheveux à faire soi-même et les bureaux ont également enregistré une hausse des ventes spectaculaire.[iv]

« Bon nombre de nos clients du secteur du commerce en ligne utilisent nos presses numériques K600i pour produire des étiquettes à données variables pré-imprimées à des fins logistiques, afin de pouvoir suivre les produits à chaque étape de la chaîne logistique jusqu'au point de livraison, mais aussi pour permettre aux clients de renvoyer les produits », explique Gary. « Le nombre d'acheteurs en ligne a explosé et nos clients doivent faire face en produisant plus d'étiquettes à données variables. Certains clients ont dû investir dans de nouvelles technologies pour s'adapter au changement de la demande. » 

Le modèle K600i est disponible en deux versions distinctes : une version à une seule barre, capable d'imprimer 75 mètres d'étiquettes par minute, et une version à double barre, qui permet de doubler la capacité de production pour atteindre 150 mètres par minute. 

 

« Le marché du commerce en ligne est volatil et connaît des pics de demande à certaines périodes de l'année, vers Noël, par exemple », commente Gary. « Le modèle K600i à double barre est conçu pour permettre aux clients de s'adapter aux fluctuations de la demande et d'accroître leur capacité de production en cas de besoin. Ces dernières semaines, les clients qui avaient déjà investi dans une K600i à double barre ont pu accélérer leur rythme de production afin de continuer à alimenter la chaîne logistique, sans devoir acheter de nouvelles technologies. » Gary Peterson, Responsable de compte Variable Data Solutions pour Domino

La flexibilité numérique offerte par un système de presse numérique tel que le système K600i est un réel avantage pour les entreprises qui produisent des étiquettes destinées au marché du commerce en ligne, mais aussi pour d'autres secteurs qui nécessitent un étiquetage à données variables.

Personne chargeant un utilitaire

Surmonter la crise du COVID-19

Alors que la lutte contre le COVID-19 se poursuit dans le monde entier, il n'y a pas que la vie à la maison qui est en train de changer. Alors que les acteurs des secteurs comme l'agroalimentaire, la restauration à domicile et les services de commerce en ligne s'efforcent d'aider les communautés à s'adapter à la vie en confinement, d'autres organisations contribuent à soutenir les efforts dans des secteurs clés, et notamment le personnel médical en première ligne.

Ces derniers mois, les communautés du monde entier ont observé une augmentation massive de la quantité de fournitures médicales requises pour lutter contre la pandémie actuelle. Les articles très demandés comprennent les respirateurs, utilisés pour traiter les patients les plus sévèrement atteints, des kits de test pour surveiller la propagation du virus, les équipements de protection individuelle pour le personnel en première ligne et les produits désinfectants utilisés dans les foyers et dans les services essentiels.

Dans la deuxième partie de ce blog, nous allons voir comment certaines organisations contribuent à soutenir les efforts mondiaux pour lutter contre le COVID-19 et fournir des articles de première nécessité aux systèmes de santé et aux populations.

[i] Business Insider, « Countries on Lockdown », consulté le 26 avril 2020, https://www.businessinsider.com/countries-on-lockdown-coronavirus-italy-2020-3?r=DE&IR=T

[ii]Statista, « Coronavirus Change in CPG Purchases by Country », consulté le 26 avril 2020, https://www.statista.com/statistics/1105409/coronavirus-change-in-cpg-purchases-by-country-worldwide/#statisticContainer

[iii]Kantar World Panel, « Eating More at Home at a Time of Lockdown », consulté le 26 avril 2020, https://www.kantarworldpanel.com/en/PR/Eating-more-at-home-at-a-time-of-lockdown

[iv]Statista, « Top Twenty Fastest Growing Ecommerce Categories », consulté le 26 avril 2020, https://www.statista.com/statistics/1109777/top-twenty-fastest-growing-ecommerce-categories/

Image 1 - Photo - Mick Haupt - Unsplash

Image 2 - Photo - Mick Haupt - Unsplash

Image 3 - Photo - Norma Mortenson - Pexels

Image 4 - Photo - Norma Mortenson - Pexels

Featured Articles

BESOIN DE PLUS AMPLES INFORMATIONS ?

Découvrez comment l'expertise de Domino peut aider votre entreprise

Plus d'informations